Enclave:

Ereta de Bies-San Úrbez-La Ripareta

  • Point de départ :Parking de la Ereta de Bies
  • Dénivelé :440 m.
  • Type de parcours :Linéaire
  • Temps :3 h. (aller)
  • Difficulté :Moyenne, en raison du dénivelé à surmonter entre Cumaz et la Selva Plana
  • Conseils :À certains endroits il esr nécessaire de prende beaucoup de precautions en raison de al grande pente des plaines par lesquelles on passe.

Mapa

Nous plongeons dans les entrailles de la plus grande gorge de la chaîne pyrénéenne, le Canyon d'Añisclo. Entre forêts humides et sombres on remontera la rivière Bellós, toujours flanqués de gigantesques murailles rocheuses. Bien que le dénivelé à surmonter soit important, la beauté des paysages compense tout effort.
Le chemin commence au parking de la Ereta de Bies. Parallèlement à la route, on descendra jusqu'au Pont de San Úrbez. Après avoir traversé la profonde gorge de la rivière Bellós, nous continuerons jusqu'à l'ermitage de San Úrbez (10´). Peu après, nous arriverons à une fontaine et au point de départ du Circuit d'Aso que nous laisserons à gauche, en continuant vers le Nord.
La piste termine au Pont de Sangons (25´), que nous devons traverser pour changer de versant et commencer une douce et progressive ascension. Nous laisserons à gauche le panneau indiquant Sercué (40´) pour avancer sur les versants du Pic Mondoto (1.957 m), entre forêts de chênes rouvres et hêtres et un buisson épais de buis.
Après 1 h de parcours, le canyon s'élargit au point appelé Cumaz. Soudainement, les eaux tranquilles de la rivière Bellós se précipitent dans le vide en formant une cascade. Le paysage est impressionnant, car en levant les yeux nous pouvons contempler les milles mètres de falaises rocheuses qui séparent le fond du canyon des sommets de Sestrales (2.101 m).
A partir de Cumaz commence le tronçon avec un plus grand dénivelé, bien qu'il soit agréable car il traverse l'intérieur d'une hêtraie fraîche et humide. Nous passerons devant la Fontaine de Cumaz (1h 15) et un grand If (1h 30´), considéré comme l'un des arbres les plus vieux du Parc National.
La forte pente termine dans la Selva Plana (2h 15´), d'où l'on peut obtenir une des meilleures vues de l'Añisclo. A partir de cet endroit le chemin présente à peine de dénivelé, et on arrive très commodément à la Ripareta (3h). Ce paysage est d'une grande beauté et très lumineux, car le ravin de la Pardina débouche sur le canyon de la rivière Bellós. L'existence d'une plus grande surface au fond de la vallée permet que la hêtraie d'Añisclo se développe davantage. Depuis cet endroit, et vers le Nord, on peut déjà apercevoir un des sommets du massif du Mont Perdu, la Punta de las Olas (3.022 m).
Le retour se réalise par le même chemin.