Enclave:

Aparc.-El Felqueral-El Cantal-Balcón de Pineta

  • Point de départ :parking de Pineta
  • Dénivelé :1200 m.
  • Type de parcours :Lináire
  • Temps :4 h (aller)
  • Difficulté :Haute
  • Conseils :Pour l´ascension éviter les heures les plus chaudes en été. Le parcours est extrêmement dangereux s´il existe des névés ou des plaques de glace

Mapa

Le Balcon de Pineta et le lac de Marboré sont les destinations d'un parcours dur et exigeant mais non moins spectaculaire et emblématique. Nous pénétrons au cœur du Parc National, où se trouve le plus grand de ses trésors, le glacier du Mont Perdu.
Le parcours que nous nous disposons à réaliser est considéré par les amoureux des Pyrénées comme un des plus beaux de toute la chaîne pyrénéenne, bien que pour le réaliser il faille disposer de bonnes conditions physiques en raison du dénivelé à surmonter.
La première partie de l'itinéraire coïncide avec la description du parcours à la Cascade du Cinca, mais sans y arriver tout à fait. Peu après la fontaine avec l'abreuvoir à el Felqueral (1h depuis le parking de Pineta), se trouve la bifurcation à droite que l'on doit prendre pour monter jusqu'au Balcon de Pineta. A partir de ce point, le sentier augmente sa pente, mais cette dernière est facilitée grâce aux zigzags continus décrits.
On gagne rapidement de l'altitude, et on peut donc rapidement voir les vues panoramiques sur la Vallée de Pineta. Après 3h de marche on arrive au début de El Embudo (l'entonnoir), dernière partie de notre ascension. Bien que la pente s'accentue, il faudra fournir un dernier effort avant d'atteindre le Balcon de Pineta. Finalement nous arriverons à la corniche supérieure du grand cirque glaciaire (2.520 m, 4h), où apparaît soudainement l'immense paroi de la face Nord du Mont Perdu, où perdurent les derniers glaciers du massif. Ces masses de glaces permanentes sont les derniers restes des glaciers qu'a contemplé le pyrénéiste Ramond de Carbonières à la fin du XVIIIº siècle, lorsqu'il cherchait la voie pour monter à la cime du Mont Perdu.
Avant de revenir, la prolongation du parcours de 20' en vaut la peine pour visiter le Lac de Marboré (2.590 m) et les falaises rocheuses où se trouvent la Brèche de Tucarroya, avec son petit refuge de montagnards. Pour arriver il faut traverser une grande accumulation de blocs de pierre et de fragments de roches plus petits qui furent déposés à cet endroit à cause des glaciers, en formant ainsi les fameuses morrenas.
Le retour se réalise par le même itinéraire que pour la montée.