Página principalContactarMapa de la webEnlacesBúsquedasGalería de fotos
turismosobrarbe.comComarca de Sobrarbe

Patrimoine Culturel

Architecture populaire.

Architecture populaire.



Les maisons, solides et durables, et ses éléments (les heurtoirs, les cheminées, les linteaux, ...) sont le meilleur exemple de l'importance de l'architecture populaire dans la vie des gens de cette zone.


Les toits des maisons de Sobrarbe sont pleins de cheminées tronc-coniques, qui ont des silhouettes connues comme les "espantabrujas" (épouvantail-sorcières) très abondantes et impressionnantes par leur grandeur. Vous les verrez en particulier dans les villages de la vallée de Vió, comme à Buerba.



Vous pouvez aussi trouver les caractéristiques horloges solaires sur certaines façades, comme à Ascaso.




À remarquer les maisons fortes, construites selon les critères de l'architecture populaire mais avec des dimensions et des éléments défensifs ou artistiques impressionnants. La plupart sont du XVIe siècle. Elles sont particulièrement nombreuses dans la vallée de La Fueva, où se trouvent les célèbres Casa Morillo de Arasanz, Casa Mur de Aluján et le Palais de Formigales; la Tour du Seigneur et Casa Ruba à Fanlo, Casa de Arredandor à Araguás, Casa de Lanao à Arro, Casa Buil à San Vicente de Labuerda, Casa Juste à Arcusa, Casa Pallás à El Grado à Guaso et beaucoup d'autres dans presque tous les villages du Sobrarbe.

casa Mur de Aluján
casa Ruba de Fanlo
casa Lanao de Arro

Les constructions associées aux tâches quotidiennes, au travail dans l'agriculture et l'élevage, et tous les bâtiments qui sont liés à une série de métiers font partie de l'architecture populaire éparpillée dans la région du Sobrarbe: les "bordas" ou bergeries (à remarquer les Bordas de Viadós dans la vallée de Chistau) et les "aventaderos" pour éventer le grain et le séparer de la paille (Gerbe, Abizanda ...); les galeries et les passages couverts (Usana, Fuendecampo ...); les forges (certaines sont maintenus en bon état comme celles de Lecina, Betorz ou Morillo de Sampietro); les fours à chaux ; les tuileries; les moulins à huile ou pressoir à olives (à voir ceux de Betorz, Coscojuela de Sobrarbe, Olsón, Formigales et Labuerda); les moulins à farine (Gistaín, Sin, Formigales, Almazorre ou Las Bellostas); les moulins à foulon (comme celui de Lacort qui peut se voir à Fiscal); les "martinetes" (c'était de grands maillets bougés par la force de l'eau qui s'utilisaient pour travailler des métaux, trouvés dans les vallées de Bielsa et de Plan).












Il y a d'autres bâtiments en rapport avec l'eau: les fontaines, les lavoirs (à Asín de Broto, Buesa, Lardiés, Betorz); les ponts (comme ceux de Boltaña, Broto, Añisclo, Puen Pecadors dans la vallée de Chistau, Bujaruelo); les mines de sel (de grandes zones avec des étangs peu profonds, comme à Trillo et à Salinas de Trillo); et les citernes (Abizanda, Betorz, Castellazo et Banastón).

Fuente de Jánovas
Lavadero de Asín de Broto
Boltaña
Aljibe de Betorz

Les "esconjuraderos" sont de petits temples quadrangulaires ouverts et orientés vers les quatre points cardinaux, construits à partir du dix-septième siècle. Là, un prêtre conjurait les orages, les tempêtes, les parasites ou bénissait les champs. Au Sobrarbe vous en trouverez à Almazorre, Asín de Broto, San Vicente de Labuerda, El Pueyo de Araguás, Guaso, Burgasé (en mauvais état) et Mediano (sous les eaux du réservoir).

Mediano

Guaso