Página principalContactarMapa de la webEnlacesBúsquedasGalería de fotos
turismosobrarbe.comComarca de Sobrarbe

Patrimoine Culturel

Fêtes et Traditions

Carnavals



On fête le carnaval annuellement en février au Sobrarbe. C'est une fête et une frénésie sous des masques et des costumes plein de symboles et de traditions. Dans cette zone des Pyrénées, le rituel, l'histoire et le plaisir se mélangent pour célébrer ces fêtes qui, presque toutes, sont restées inchangées après la Guerre Civile et malgré les interdictions franquistes, tout en conservant la tradition populaire.

Avec le Carnaval on dit adieu au mois de neige, de froid et d'obscurité, et on souhaite la bienvenue au printemps qui donne de la vie.


Les morts se trouvent perdus en hiver et le Carnaval est le moment idéal pour les aider à retrouver leur chemin vers le l'au-delà, et comme ça apporter la fécondité nécessaire pour le reste de l'année: la fertilité de la terre, des animaux et des hommes. Afin d'atteindre cet objectif, les vivants doivent entrer purifiés dans la nouvelle saison, sans culpabilité ou sans vices, tant au niveau de l'individu comme du collectif.



Par conséquent, les aspects négatifs se personnifient dans un personnage particulier, l'âme de la fête, qui est jugé et condamné à mort, en emmenant les mauvais actes des habitants à la tombe.

L'origine païenne de ces fêtes vient probablement des anciennes sociétés basées sur l'agriculture et la chasse dont les coutumes survivent dans les Saturnales Romaines et sous la postérieure christianisation occidentale. Elles deviennent alors le Carnaval, une époque d'excès avant les pénitences du Carême.

Le carnaval est aussi une inversion de la vie quotidienne, de l'ordre hiérarchique accepté et, par conséquent, n'a jamais été bien vu ni par les pouvoirs civils ni par les autorités ecclésiastiques, puisque sa célébration, très populaire, apporte une forte critique sociale, politique et religieuse, avec l'anonymat que permettent les masques et la permissivité qui règne pendant toutes les fêtes.

Malgré l'évolution nécessaire à l'adaptation aux nouveaux temps, certains villages du Sobrarbe ont su conserver, avec une certaine fidélité, leurs rites et leurs personnages. Ils existent aussi de nombreuses références à des carnavals disparus comme ceux qui avait lieu à Jánovas, à Boltaña ou à Broto. D'autres, récupérés au cours des dernières années ont un grand intérêt ethnologique.

En tout cas, le plus important est de s'amuser, danser et profiter du caractère magique du Carnaval.