unesco_mp_head

ROUTES MEGALITHIQUES Itinéraire Culturel Européen

RUTAS MEGALÍTICAS

ITINERARIO CULTURAL EUROPEO

RUTAS MEGALÍTICAS

  • Organismo:Consejo de Europa
  • Fecha:01/08/2013
  • Paises:DK-GB-SE-NL
  • DE-ES-PT
  • www.coe.int
Enclave:

Parcours vers cercles de pierre de Labasar

  • Temps estimé :(aller): 40 minutes en voiture. 2 h 30 à pied
  • Distance :(aller) 12,8 km par la piste; 6,6 km par le sentier GR 15.
  • Dénivelé accumulé :Positif: 956 m ; Négatif: 48 m
  • Altitude :Maximale: 1.900 m ; Minimale: 993 m
  • Type :Linéaire
  • Difficulté :Faible
  • Itinéraire :L'accès en véhicule se réalise par une piste parfaitement définie. Si l'on y accède à pied, il faudra suivre le sentier à l'aide des panneaux du GR 15.
  • Déplacement :En fonction de l'état de conservation de la piste, on pourra seulement la prendre en véhicule tout-terrain. C'est un parcours apte aux bicyclettes de montagne. Si l'on souhaite y accéder à pied, il ee

Mapa

LIEUX INTÉRESSANTS

Vues panoramiques sur la vallée de Chistau, forêts de pin sylvestre et de pin noir, massif de Cotiella, lac Basa de la Mora.

LIEUX ARCHEOLOGIQUES PREHISTORIQUES INTERESSANTS


Cromlechs de la Collata de Labasar (3.000 - 700 av. J.)

DESCRIPTION

L'ascension jusqu'au lac de la Basa de la Mora est un des parcours de base des Pyrénées aragonaises. Nous proposons ici l'itinéraire qui part du village de Saravillo, mais avec un nouvel objectif qui nous surprendra sans aucun doute. Nous allons bientôt découvrir un des gisements archéologiques les plus méconnus du Sobrarbe, les cercles de pierre ou cromlechs de la Collata de Labasar. La nature et l'histoire se mêlent dans ce paysage privilégié de la Vallée de Chistau.

Accès : À Aínsa prendre la route A-138 vers Bielsa et la France. En arrivant à Mesón de Salinas prendre la route à droite, direction Vallée de Chistau. Au bout de 5 km nous arrivons à la route de Saravillo. Il ne reste qu'1 km pour arriver au centre ville.

Point de départ :
- En voiture ou VTT: la piste commence au parking de Saravillo, à l'extrémité ouest du village, et où se trouve le Centre d'Interprétation de Mosén Bruno Fierro.
- À pied : garer la voiture sur le parking de Saravillo. Au centre du village nous trouverons l'indication qui nous mènera au départ du sentier.

Comme ce parcours peut se réaliser autant en voiture qu'à pied, nous allons décrire les deux options, sachant que la piste n'est pas toujours apte pour les véhicules conventionnels ou tourismes.

Option A. Parcours en voiture par la piste


La piste part du parking de Saravillo. Bien que les 200 premiers mètres soient goudronnés, le reste de la piste est en terre et en pierres. Nous dépassons rapidement les derniers champs cultivés qui entourent le village et la forêt de pin sylvestre commence à dominer sur une bonne partie du parcours.

Au fur est à mesure que la piste gagne de l'altitude, les vues panoramiques sur la vallée deviennent de plus en plus vastes et spectaculaires. Nous ne pouvons pas ne pas visiter le Mirador qui se trouve à 4,8 km du départ. Pour y arriver, nous devrons prendre le chemin qui se trouve à gauche et parcourir les 60 derniers mètres à pied. De là on peut contempler une magnifique vue sur la partie inférieure de la vallée de Chistau, avec la Peña de Artiés au Nord-est, le village de Sin au nord, la rive de la Cinqueta et Saravillo au Nord-ouest.

Nous revenons à la voiture afin de poursuivre le parcours. Sur les 10 km restants la piste gagne beaucoup d'altitude. D'ailleurs, à partir de 1700 m sur le niveau de la mer, la forêt de pin noir domine pratiquement la totalité du paysage.

Nous arrivons enfin au Col et Refuge de Labasar à 1925 m. Nous pouvons laisser la voiture à côté du bâtiment, afin de parcourir à pied la prairie qui s'étend au nord-est. Dans cette zone, et à 20 m seulement du refuge, se trouvent les trois cercles de pierre les plus évidents et faciles à reconnaître. Un peu plus au nord on a pu identifier trois cromlechs supplémentaires, mais il n'est pas facile de les localiser car ils ont perdu une grande partie des pierres qui les délimitaient.

Nous nous trouvons sans aucun doute dans un endroit très spécial et surprenant, dominé par une atmosphère de mystère. Étant donné qu'aucune fouille archéologique n'a été réalisée, il n'est pas possible d'en connaître leur date. Il est donc nécessaire de partir des recherches réalisées sur d'autres gisements similaires de la chaîne des Pyrénées pour en connaître la date approximative. On considère ainsi que ces cercles de pierre ont pu être réalisés par des peuples qui vivaient principalement du pastoralisme et qui pratiquaient la transhumance, durant l'Âge du Cuivre et l'Âge du Bronze (3.000-700 av. J.-.C.). Dans la plupart des cas, ces cromlechs étaient construits pour célébrer des rituels funéraires et enterrer les cendres des corps incinérés.

Avant de revenir par le même chemin, prendre le sentier allant à la Basa de la Mora, il en vaut le détour. C'est un des plus beaux lacs de montagne des Pyrénées. En 20 minutes seulement on peut atteindre sa rive.


Option B. Route à pied


Si nous ne voulons pas aller à la Collata de Basar en voiture, nous pouvons y aller à pied par le sentier signalisé partant de la place de Saravillo. Un panneau en bois nous indique la rue à prendre pour commencer le chemin menant au Refuge de Labasar. La première partie passe entre des murs de pierre délimitant de petites parcelles.

15 minutes après, nous passons juste à côté d'un canal d'eau couvert de ciment. Il y a à cet endroit une bifurcation à droite indiquant la Basa de la Mora. À partir de là, le sentier gagne de l'altitude de façon continue. Bien que certaines parties soient très abruptes, il est beaucoup plus agréable de monter par l'intérieur de la forêt. Il faudra faire particulièrement attention aux marques blanches et rouges du GR 15, afin de ne pas perdre le sentier.

Après 1 heure et 30 minutes (1.470 m) le sentier débouche sur un très grand virage de la piste, où se trouve un réservoir d'eau. Nous continuons à monter par le même sentier, bien qu'avec une pente plus modérée par rapport à la partie précédente.
A mesure que nous avançons vers l'est nous traverserons la piste plusieurs fois. Après 2 heures et 30 minutes de parcours nous arrivons à la Collata de Labasar. Nous pourrons revenir par le même sentier.

RECOMMANDATIONS

Eau et chaussures de montagne nécessaires. Pour y accéder en véhicule, consulter auparavant l'état de la piste.